Jean FAUTRIER (1898 - 1964)

La femme est chez Fautrier un sujet central, réaliste ou suggérée, elle est une source d’inspiration inépuisable dans son œuvre.

Avec ce portrait de jeune femme d’une frappante véracité, nous nous situons vers 1922-1925, aux prémices de la carrière de l’artiste. A cette époque Fautrier se place déjà à contrecourant de ses contemporains.


« Je me refusais à entrer dans une école quelconque, cubiste ou autre. J’estimais que le cubisme était une chose finie, et le surréalisme, qui était à la mode alors, également une chose finie, je dirais même une chose finie d’avance. »


En perpétuelle opposition et recherche d’une nouvelle expression artistique, il peint des figures étonnantes de réalisme et de noirceur comme en témoigne Portrait de ma concierge de 1922 et Trois vieilles femmes vers 1923.

Jean Fautrier choisit de peindre sur une toile de petit format, le 5 Figure, ce qui fait de cette œuvre, la plus ancienne répertoriée pour un aussi petit format, que le peintre pratiquera beaucoup par la suite. Le cadrage en gros plan du visage, presque photographique, renforce ce côté confidentiel, intime. Le modèle représenté n’est pas identifié, mais tout laisse à croire que le peintre a été fasciné par cette jeune femme à la beauté saisissante, presque animal. Le trait est souple, enveloppant, fougueux et souligne à la perfection les yeux en amande, les pommettes saillantes et la bouche pulpeuse du modèle. L’accent est également mis sur la chevelure noire qui encercle le visage.



Tout n’est que rondeur, vie et sensualité. Ce portait est extrêmement intéressant, car la libération du geste dont fait preuve l’artiste, le distingue des autres tableaux déjà peints par Fautrier et peut être considéré comme une œuvre transitoire qui annonce les nus à la sanguine de Fautrier.

Nous retrouvons cette même sensualité dans Femme nue assise de 1925.https://www.artsy.net/artwork/jean-fautrier-femme-nue-assise


En 1924, Fautrier expose à la Galerie Visconti, rue de Seine à Paris, une quarantaine d’œuvres qui ne laissent pas indifférente la critique. Dans le journal Le Temps du 11 juin 1924, on décrit les portraits de Fautrier en ces termes : « Il construit et modèle la figure avec une sureté, une force, une conscience qui font de lui, même en ce temps où le souci de la construction et presque universel chez les indépendants, un être d’exception. Il a le défaut de ne voir la nature qu’à travers un voile de ténèbres, et on peut lui reprocher de peindre noir ; mais il excelle à pénétrer le caractère, et il le met en relief avec une étrange puissance. C’est un mâle.

https://www.artnews.com/art-news/retrospective/archives-jean-fautrier-paints-picture-1955-10053/


Lot 132 - Jean FAUTRIER (Paris 1898 - Chatenay Malabry 1964) Portrait de jeune fille, circa 1922-1925 Huile sur toile d’origine 35,5 x 29,5cm Signé en bas à droite Fautrier Porte au dos les indications manuscrites n°34 Waltes J Carter 34 Pour la collection de Fred son ami Jean 1978 Porte sur le châssis une ancienne étiquette mentionnant: M. Gauderoy Galerie Visconti 26 rue de Seine ainsi que sur la traverse du châssis Fautrier Galerie Visconti 26 de Seine Un certificat de Monsieur Dominique Fautrier pourra être délivré à la charge de l’acquéreur. Provenance Collection Ides et Calendes - Neuchatel Collection Jacques Benador - Genève Expositions Galerie Jeanne Castel, «Jean Fautrier en hommage à Jeanne Castel», du 30 mars à juin 1971. Bibliographie Palma Bucarelli, Jean Fautrier, Pittura e materia, Il saggiatore, Milano 1960, décrit et reproduit en noir et blanc sous le n°1 page 282. Marcel-André Stalter n°15, «Recherche sur l’œuvre de Jean Fautrier de son commencement à 1940. Essai de catalogue méthodique et d’interprétation.» Thèse déposé à la Sorbonne en 1982 Paris IV. L’amour de l’Art IV n°5, article de Louis-Léon Martin «Fautrier», du 1 mai 1928, reproduit page 191. Catalogue de l’exposition, «Fautrier 1925», Musée des Beaux-arts de la Dentelle, Calais, France, du 16 novembre au 19 février 1986, reproduit page 22 n°6.


Estimation : 20 000 / 30 000 €

ART MODERNE - LE 30 MARS 2022 À 14H30

9 vues0 commentaire